L'AFD proche de chez vous ! Cliquez-ici !

La société civile se mobilise, et vous ? Cliquez-ici !

Ils témoignent, cliquez-ici pour connaître leur vécu !

Nos actus


La Foire de Rouen 2018, une réussite pour l'association

 COMPTE RENDU DE LA FOIRE DE ROUEN 2018

L’invitation au voyage avec CUBA

L’invitation à la musique avec Michel Pruvot

 

« QUAND LA SAMBA SE MARIE AVEC LA JAVA »

 

Notre référent à Rouen-Expo- Normandie, Karl, a très bien compris la particularité de notre participation à la Foire Internationale de Rouen depuis de longues années. Nous sommes en effet très atypiques parmi les stands de cuisine, matériel de nettoyage et autres. Pour cette édition 2018 nous avions un emplacement de choix, un stand en angle de 9 m² que nous avions décoré avec une grande flamme qui se voyait du bout du bâtiment ainsi que des ballons rouges et mauves à l’effigie de l’AFD de Haute Normandie. Notre stand, très fourni en documentation mise à disposition par notre Siège Fédéral, a attiré la foule, on peut dire ce mot sans prétention !!

Les relations avec nos voisins étaient très cordiales. Nous étions un peu le centre de ravitaillement, un petit café par ci, un gobelet par-là, un papier ménager…. Il faut dire que nous sommes toujours bien organisés et c’est un plaisir de partager. Toujours dans la bonne humeur, entre Michel Pruvot, l’Accordéoniste et le Puits Enchanté, Cabaret de transformistes, nous n’avons pas manqué de spectacle. Ils sont venus nous féliciter pour notre implication et notre disponibilité. Et d’ailleurs, de nombreux exposants sont venus prendre de l’information et pratiquer un test car parmi eux, certains sont diabétiques et rencontrent des difficultés dans leur métier. Des conditions pas toujours faciles pour prendre soin de son alimentation.

Pendant 11 jours, nous ne nous sommes pas ménagés. Des explications sur la vie avec le diabète, sur l’alimentation, sur les complications, tous les bénévoles qui se sont relayés pour tenir le stand n’ont pas eu beaucoup de repos. Nous informions également le public sur les services fédéraux comme la Revue Equilibre, le Service Juridique, le contrat groupe assurance Allianz, le laboratoire de recherche DIABET ’LAB, etc.

Nos ballons décoratifs ont eu du succès, qu’ils soient rouges ou violets, ils attiraient l’oeil des plus petits et faisaient craquer les Mamans. Le fait de donner un ballon permettait d’avoir un échange, même anodin, de rentrer en contact pour quelque fois simplement expliquer notre présence. Nos amies Infirmières se sont relayées pour proposer des tests de glycémie ; là aussi prétexte pour échanger et donner quelques conseils. Le détail ci-après montre la diversité du public.

Cette année ce ne sont pas moins de 800 personnes qui se sont arrêtés à notre stand. Nous avons ressenti un besoin de contacts, d’échanges, de communication, de discussions, peut-être plus important cette année que les années précédentes. Voici quelques chiffres éloquents :

Âge des personnes testées

- de 20 ans

0

De 21 à 40 ans

28

De 41 à 60 ans

69

De 61 à 75 ans

189

+ de 75 ans

28

Dont 117 hommes et 187 femmes, pour un total de 304 tests.

Indice glycémique des personnes testées

TAUX DE GLYCEMIE

- de 2 h avant prise de nourriture

 

TAUX DE GLYCEMIE

 +  de 2 h avant prise de nourriture

 

- de 0,70g

1

- de 0,70g

3

De 0,70 à 1,26g

137

De 0,70 à 1,26g

92

De 1,26g à 2g

37

De 1,26g à 2g

26

Plus de 2g

8

Plus de 2g

5

Plus de 3g

2

Plus de 3g

0

              

Personnes testées déclarant avoir des antécédents familiaux : 113

Personnes testées déclarant être diabétique (T1 ou T2) : 64

Personnes testées déclarant être traitées pour l’hypertension : 122

Personnes testées déclarant fumer : 45

Personnes testées déclarant être traitées pour le cholestérol : 100

Les chiffres ci-dessus correspondent aux déclarations des personnes venues spontanément se faire tester. Les résultats des tests de glycémie sont obtenus à l’instant T et là encore ils sont tributaires des déclarations (par exemple la dernière prise de nourriture). Sur le déclaratif, 35 % des personnes avaient des antécédents diabétiques et c’est tout de même le signe que cela inquiète une certaine population. Mais tous ces tests sont faits pour permettre un échange et une conversation autour du diabète. Les fumeurs représentent 14%, un pourcentage non négligeable. La moyenne d’âge des personnes testées reste les plus de 60 ans. Mais c’est aussi la moyenne d’âge des visiteurs de la Foire. La cause la plus fréquente qui amène ces personnes à venir se faire tester c’est la peur de diabète de type 2 lié à l’hérédité, à l’âge et la sédentarité.

Encore une fois, nous nous sommes rendu compte que notre association était encore mal connue malgré nos efforts de communication. C’est donc un objectif à ne pas perdre de vue. Nous y travaillons activement pour mieux nous faire connaître sur notre territoire. 29 bénévoles se sont investis sur une période de 11 jours, ce qui représente environ 350 heures de bénévolat.

Je tiens dons à les remercier très chaleureusement pour leur disponibilité, leur écoute attentive aux autres, et leur engagement sans faille. Comme tous les ans, une foire épuisante mais très conviviale, vivement l’an prochain !!!

 

Mauricette Dupont

Présidente


Action de proximité à St-Etienne-du-Rouvray

Encore une action de proximité réalisée par L’AFD HAUTE NORMANDIE

La ville de Saint-Etienne-du-Rouvray nous sollicite, chaque année, pour animer des ateliers, des forums, des réunions de quartiers, etc.

 

Récit par Sylvie COMMARE et Mauricette DUPONT.

Le 23 janvier 2018, nous étions sollicitées pour animer une réunion sur le diabète et la vie au quotidien au Centre Social Georges Brassens. Pour qui ne connaît pas Saint-Etienne-du-Rouvray, il n’est pas aisé de se repérer. Nous sommes donc parties de bon matin pour arriver à 9 heures à notre lieu de rendez-vous. Mais voilà, ce n’est pas si simple : notre GPS après bien des caprices et de mauvais renseignements nous a ……perdues dans la ville ! Heureusement nous avons pu bénéficier d’un téléguidage de Marine, sans qui nous aurions tourné un certain temps je pense.

Mais nous sommes arrivées à bon port, certes avec un peu de retard mais l’accueil autour d’un café a été convivial et notre mésaventure a eu le mérite d’amuser les dames présentes. Le dialogue s’est spontanément établi et nous avons partagé une matinée d’échanges, sur le diabète, les complications, l’alimentation, l’activité physique… Sur dix personnes présentes, 4 étaient diabétiques et une avait perdu sa sœur suite aux complications du diabète. Les deux heures sont vite passées sans que nous ayons épuisé les sujets.

Sylvie, Infirmière, a pratiqué des tests de glycémie aux volontaires. 7 personnes s’y sont prêtées (2 diabétiques) et les taux de glycémie à 11 h 30 étaient corrects (autour de 0,90g). Une seule personne diabétique était un peu au-dessus (1,31g). 5 personnes sur les 7 avaient des antécédents familiaux diabétiques, une avait fait un diabète gestationnel. Cela explique l’intérêt porté à cette réunion.

La responsable des programmes de prévention nous a félicitées sur notre façon d’animer le groupe. Cette appréciation est précieuse pour nous car nous souhaitons mettre en place le programme Elan Solidaire à Saint-Etienne-du-Rouvray et c’est cette personne qui pourra nous aider à mener à bien ce projet.

 

2018 s’annonce comme une année de partenariat intense avec la ville de Saint-Etienne du Rouvray et nous en sommes très satisfaits. C’est l’aboutissement d’un travail soutenu de nos Bénévoles.


Récit d'une rencontre avec des lycéennes

Quand l’AFD HAUTE-NORMANDIE retourne à l’école…

 

Récit par Mauricette DUPONT, présidente de l'AFD Haute-Normandie.

Lors d’un Forum à Neufchâtel j’ai rencontré une jeune fille diabétique qui m’a sollicitée pour faire une intervention dans son lycée, afin de faire connaitre sa maladie à ses camarades de classe. L’affaire a été rondement menée, puisque quelques semaines après ce Forum, nous étions invités à rencontrer les élèves du LPA à Neufchâtel, la classe de « services aux personnes ».

Didier et Dominique Hervieu ainsi que moi-même avons été accueillis de façon très conviviale par une quinzaine de jeunes filles avec leur professeur principal et l’infirmière. Nous leur avons ainsi expliqué ce qu’était le diabète, ses complications, les traitements, la façon d’agir sur cette maladie. Nous les avons sensibilisées sur les « symptômes » possibles de leur camarade pour leur permettre d’être plus aidantes.

Beaucoup de questions, d’interrogations, de fausses idées reçues, des retours d’expériences familiales, ont occupé ces 2 heures passées en classe. Nous avons également abordé la question de l’alimentation et de l’activité physique, qui sont au programme de leur formation d’aide à la personne.

Nous sommes persuadés que les interventions en milieu scolaire sont tout à fait inscrites dans le cadre de la prévention et nous souhaitons développer cette activité dans les prochains mois.

 

Voici ce qu’ont retenu ces jeunes filles après notre passage :

Le diabète se soigne mais ne se guérit pas.

Le lundi 5 février après-midi, nous avons assisté à une intervention de trois bénévoles de l’Association Française des Diabétiques basée à Rouen. Ils sont venus nous parler du diabète, des différents types de diabète, de la vie des personnes diabétiques au quotidien, des complications possibles de la maladie…

Nous avons pu poser des questions, apprendre comment les personnes contrôlent leur taux de sucre dans le sang, connaître les appareils dont ils peuvent disposer, selon les cas, pour le faire…

Enfin, pour conclure, nous avons parlé de l’importance de l’hygiène de vie (nourriture, activités…).

 

Merci :

Les élèves de CAPA 1 « Services Aux Personnes et Vente en Espace Rural »

du LPA du Pays de Bray site de Neufchâtel-en Bray

et leur professeur principal

Voir Plus